Aguttes

Aguttes

Logo Aguttes
Ordre d'achat

Georges Braque

Figure centrale et tutélaire de l’art moderne et contemporain du XXe siècle, Georges Braque a marqué l’histoire de l’art. La profondeur de son œuvre, qu’il s’agisse d’objets d’art, de gravures, de peintures ou de collages, lui assure un succès systématique en vente aux enchères publiques et en galerie. Recherché par tous les plus grands musées, les experts en art et les collectionneurs les plus avertis au monde, les œuvres de Georges Braque font partie des références du marché de l’art moderne et contemporain. 

Avant de devenir le plus célèbre ami de Picasso, Derain, Gris et Léger, Braque est d’abord un peintre fauve qui cherche à se libérer de l’académisme dans une quête d’émancipation de la couleur. A la suite d’un séjour à l’Estaque à la découverte de Cézanne, il expose, au Salon des Indépendants de 1907, six toiles dont l’une seulement est retenue. Un deuxième voyage initiatique à l’Estaque est décisif pour le peintre qui retourne à Paris avec, en tête, les esquisses d’une nouvelle esthétique qui bouleversera à jamais l’art moderne.

Au Salon d’Automne de 1908, Braque expose des œuvres résolument plus abstraites et essuie là encore un refus. Ayant repéré son talent lors du Salon de 1907, le galeriste Daniel-Henry Kahnweiler achète les toiles et organise la première exposition personnelle de l’artiste. La critique se veut moqueuse, mais cerne malgré elle le caractère éminemment novateur du travail de Braque, en écrivant que ce dernier « méprise la forme, réduit tout, sites, figures et maisons, à des schémas géométriques, à des cubes » (Louis Vauxcelles, Gil Blas, 1908). Braque, père tempéré d’une nouvelle philosophie picturale et intellectuelle, et Picasso, virtuose plastique prolixe et extraverti, travaillent alors ensemble, habités par le même projet de créer, avec le cubisme, une véritable révolution de tous les arts. La collaboration des deux génies est interrompue en 1914 lorsque Braque est mobilisé au front. Entre 1922 et 1961, Braque se consacre à l’exploitation, sur tous supports et par diverses techniques, de thèmes récurrents qu’il choisit avec une volonté double de montrer le potentiel infini d’un sujet et de perfectionner son expression. Si nul n’ignore le peintre fauve à l’origine du cubisme, une facette plus artisanale de la vie de Georges Braque est cependant plus méconnue.

Braque se forme aux techniques artisanales et décoratives chez un ami de son père, Roney, puis à l’académie Humbert à Paris. Il y apprend le pochoir, le faux bois, le faux marbre et les papiers collés. Il faut cependant attendre 1939 et les restrictions de la Deuxième Guerre Mondiale pour que Braque, contraint de délaisser la peinture, se tourne à nouveau vers la sculpture, puis le gemmail — superposition de fragments de verres colorés — à partir de 1955.

En 1960, Christian Zervos prépare un livre sur les sculptures de Braque et en dénombre 33, pour plus de 800 œuvres sculpturales réalisées par Picasso. Cette constatation est une révélation pour l’artiste qui décide d’apprivoiser la troisième dimension. Pour les « Métamorphoses », Braque sélectionne certaines de ses œuvres majeures qu’il retranscrit en gouaches maquettes afin que celles-ci soient réinterprétées en diverses sculptures, céramiques et bijoux. L’artiste réalise la partie conceptuelle de ces œuvres, lesquelles seront par la suite réalisées en bronze, en or, en pierres ou en cristal. Se sachant malade, il s’assure de la pérennité du projet en signant chacune de ces gouaches avec une autorisation de reproduction à l’attention du sculpteur lapidaire Heger de Loewenfeld, chargé d’accomplir tout ce qu’il n’aura plus la force de réaliser. Nombre de ces œuvres sont présentées au Louvre, l’année de son décès, en 1963, sur initiative d’André Malraux, ministre de la Culture.

Le département d’Art Contemporain de la maison Aguttes Commissaire-priseur propose aux vendeurs qui le souhaitent de faire expertiser et estimer en toute confidentialité leurs œuvres de Georges Braque et de les vendre aux enchères.

Contact(s)

Demander une estimation

Gracieuse et confidentielle

    *Champs obligatoires

    Prochaine(s) vente(s)

    ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE
    12/06/2024
    ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE
    ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE
    25/04/2024
    ART IMPRESSIONNISTE & MODERNE

    Résultats

    Newsletter

    Inscrivez-vous pour recevoir notre revue ainsi que le calendrier des ventes, expositions et conférences… 

    Seulement deux communications par mois dans votre boîte mail.

    Renseignements

    Pourquoi Aguttes ?

    Expertise

    Plus de 15 départements
    spécialisés

    Accompagnement personnalisé

    Agilité pour la vente de lots à fort potentiel et de collections

    Records à l'international

    Plus de 50% d'acheteurs
    étrangers

    Culture de l'excellence

    Pour des lots allant de 10 000 € à 2 millions d'euros

    Fréquence des ventes

    4 ventes aux enchères annuelles
    par spécialité

    La presse en parle