Livres rares & Manuscrits anciens

 

« Ce que j’aime particulièrement avec les livres ou les manuscrits anciens c’est leur rapport avec l’intime, ce qui a été lu ou écrit, possédé ou aimé. Le livre, objet de passion, peut aussi devenir un véritable objet d’art à part entière lorsque l’écrit est sublimé par l’illustration ou la reliure. »
— Sophie Perrine

 

Notre département Livres rares & Manuscrits anciens vous propose deux ventes cataloguées par an. De l’incunable aux livres illustrés modernes, des manuscrits aux éditions originales, enrichis d’envois autographes des grands noms de la littérature, vous trouverez votre bonheur au cœur de nos ventes aux enchères.

L’incunable est un ouvrage dont l’édition est antérieure à 1500.

Les livres anciens, édité avant 1851, désigne des livres rares dont certains sont précieux. On détermine sa valeur selon plusieurs critères : l’auteur et l’œuvre elle-même, la rareté de l’édition, la qualité du livre, l’état de la reliure. On peut également y découvrir un envoi autographe, une provenance prestigieuse.

L’atlas est un recueil de cartes géographiques de même format et relié qui s’est développé au XVIe siècle; ces volumes illustrent la vision du monde à une époque donnée. Les deux grands noms les plus recherchés sont Ortelius ou Mercator.

L’envoi autographe est un message manuscrit apposé par l’auteur sur l’un de ses ouvrages. Adressé communément à un proche, un confrère, signé ou non, il est d’autant plus prestigieux et intéressant s’il est agrémenté d’un dessin, sur une édition originale, un texte de jeunesse peu connu.

L’édition originale est le premier tirage, la première impression d’une œuvre. Elle est parfois imprimée sur un papier dit « de luxe » pour le tirage de tête et numérotée. Signée par l’auteur, elle saura d’autant plus prisée. On parle également d’édition « pré-originale » quand le texte est paru en partie ou encore d’édition « princeps » concernant une première édition d’un auteur ayant vécu avant l’invention de l’imprimerie.

Le livre illustré moderne est généralement un ouvrage connu ou célère, auquel ont été ajouté des dessins illustrant les propos par des illustrateurs (Cocteau) ou artistes (Matisse, Chagall) de renom.

Livre broché, reliure en vélin, en veau, maroquin, chagrin, pleine, demie, à coins, estampée ; autant d’expression qui peuvent qualifier une reliure et augmenter sa valeur.

Tels les mots de Mallarmé « Le monde est fait pour aboutir à un beau livre. ». Nous vous accompagnons afin d’aboutir à la plus belle des collections.

Papiers anciens de collection. On regroupe sous cette appellation générique un ensemble de collections, petites et grandes, qui se sont particulièrement développées ces dernières années au point de devenir des grandes spécialités ; l’estampe ancienne et moderne, isolée ou en recueil ; l’affiche publicitaire, les photographies, l’imagerie populaire ou religieuse ancienne.

Vous trouverez également de la Philatélie qui est la recherche et l’étude des timbre-poste anciens, émis dans tous les pays du monde depuis leur première mise en service (1840 en Grande Bretagne, 1849 en France…).

 

« Rien ne m’a parut plus important qu’un livre. La bibliothèque, j’y voyais un temple. »

— Jean-Paul Sartre, Les mots

 

AGUTTES est la maison de vente choisie par le tribunal pour coordonner les ventes aux enchères de la plus prestigieuse collection de manuscrits et livres jamais venue aux enchères. Associée à une autre maison de vente sous le sigle OVA (les opérateurs de vente Aristophil), et forte de très beaux résultats obtenus depuis 2017 (plus de 60 millions avec plus de 47 ventes), Aguttes est aujourd’hui un acteur majeur dans le domaine des livres et manuscrits anciens capable d’attirer les acheteurs (collectionneurs et institutions) du monde entier.

 

Donner une valeur : une première approche

On possède généralement plusieurs livres, plus généralement une bibliothèque: vous pouvez nous envoyer des listes d’ouvrages mais ceci est fastidieux à faire. Le mieux est de convenir d’un rendez-vous afin de se rendre à votre domicile pour faire une sélection de vos biens qui se vendront à la pièce ou en lots. Voir la collection de livres dans son entier permet de se rendre compte s’il s’agit de livres d’un bibliophile averti; certaines bibliothèques sont souvent garnies de livres dont la seule destination est de  » faire joli »!

Pour les documents anciens, il faut nous les apporter car un tri est très souvent nécessaire.

Pour un livre même ancien, le premier geste est de regarder la page de titres qui révèle les informations principales (titre, auteur, éditeur et année d’édition). Si une dédicace, un envoi ou un ex-libris accompagne l’ouvrage, ces éléments donnent une plus-value à l’ouvrage. La reliure est également importante: elle doit être en bon état et peut être signée (surtout pour les ouvrages modernes). Ensuite vient la qualité général qui même chez un livre de 300 ou 400 ans compte. Une estimation ne pourra être considérée comme définitive qu’après la collation, c’est à dire un examen qui permet de certifier que le livre a le bon nombre de pages, qu’il est complet de ses illustrations etc…

Le domaine des lettres et manuscrits autographes est très vaste : il s’agit de documents historiques anciens comme des chartes, bulle papales ou documents administratifs; les lettres ou manuscrits d’écrivains, de musiciens, historiens, peintres, comédiens, scientifiques. Certains auteurs déchaînent les passions comme Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Marcel Proust, Van Gogh, Gauguin, Cézanne, Picasso, Mozart, Beethoven, Einstein, Napoléon, Joséphine… pour ne citer qu’eux.

Beaucoup de greniers regorgent de documents sur parchemin, avec des signatures de rois mais il s’agit très souvent de papiers administratifs conservés au gré des héritages qui n’ont qu’une très faible côte. L’expertise va en premier porter sur l’auteur puis le contenu. Pour les lettres autographes ou correspondances importantes, le nom de l’auteur et donc sa signature ainsi que son contenu de la lettre sont déterminants pour l’estimation. Une lettre du peintre Auguste Renoir qui parle d’un de ses tableaux n’a pas la même valeur en vente aux enchères qu’une simple invitation à dîner. Aussi la rareté de la présence sur le marché : une lettre du poète Arthur Rimbaud s’arrache à prix d’or en raison de sa mort précoce. Cependant, seul la connaissance et l’œil avisé d’un expert saura reconnaître l’authenticité d’une écriture et aussi, par l’examen du papier, qu’il ne s’agit pas d’un fac-similé. Autre plus-value, le caractère inédit d’une lettre autographe ou d’une correspondance.

 

Le marché

Le marché des livres anciens est à la baisse depuis quelque temps alors que le livre moderne illustré défend sa place. Les acheteurs en vente publiques recherchent des éditions originales, rares dont la provenance si elle est connue est un plus ! Un volume avec des planches ou illustrations est toujours apprécié; les ventes de livres autour d’une thématique (gastronomie, sciences, voyages, ésotérisme etc…) sont aussi très appréciée.

Les ensembles de lettres ou manuscrits autographes sont mises en vente publique le plus souvent pas un descendant de l’auteur lorsqu’il s’agit d’ensemble important. La provenance est donc tout à fait primordiale. Les acquéreurs sont des collectionneurs d’arts privés, professionnels et beaucoup d’institutions publiques. Ce domaine est une affaire de passionnés. La mise sur le marché de l’importante Collection Aristohil n’a pas entraîné un effondrement des prix. Nous sommes revenus aux pris d’avant 2000 après une période ou les prix de vente des manuscrits avait considérablement monté.

Grâce aux formidables ventes des Collections Aristophil, nous sommes rentrés en contact avec les plus grands collectionneurs de la planète.

 

La mise en vente aux enchères :

Le premier avantage de la vente publique est de mettre en concurrence plusieurs acheteurs pour votre bien après en avoir fait une large publicité grâce à un catalogue, c’est-à-dire une publicité ciblée qui vise les collectionneurs. Aujourd’hui, avec internet, nous touchons une clientèle internationale qui peut acheter d’une manière sûre à distance.

Après vous avoir transmis les estimations de vos livres ou papiers anciens, il y a la signature d’un contrat – le mandat de vente – qui fixe les modalités de la vente : description, estimation, prix de réserve, frais, date de vente, honoraires et conditions de vente. Le commissaire-priseur est un mandataire et non un marchand; il vend pour votre compte, il est rémunéré par des honoraires vendeurs et acheteurs. Son intérêt est donc de vous conseiller au mieux afin que le lot soit vendu car il engage des frais ( prise de photo, graphisme, communication etc…) qui ne lui seront pas remboursés en cas de non-vente.

La vente publique est toujours précédée d’un à plusieurs jours d’exposition des lots durant laquelle l’acquéreur potentiels peut examiner attentivement les lots présentés. Vous pouvez assister à la vente car elle est publique. Aujourd’hui, il est d’usage de suivre les ventes sur différents sites qui retransmettent les ventes en direct, comme sur le site Drouot Live ou Interenchère. La vente publique peut aussi avoir lieu en  » online »: la vente est ici prévue sur plusieurs jours et les enchères se font via le net. Ce type de vente est de plus en plus utilisé surtout pour les spécialités. Lorsque la vente n’est pas « online », l’ usage est qu’elle se passe généralement dans notre propre salle des ventes à Neuilly-sur-Seine.

A l’issue de la vente, nous vous contacterons à propos du résultat du lot adjugé et le règlement vous sera envoyé sous quatre semaines.

Demander une expertise en ligne