Gustave Loiseau

Une simple rencontre suffit à Gustave Loiseau pour se décider à embrasser une carrière artistique à l’âge de vingt-deux ans. C’est en effet après avoir fait la connaissance de Fernand Quignon que Loiseau, alors apprenti charcutier, s’initie à la peinture en suivant les cours de l’Ecole des Arts Décoratifs, avant d’intégrer l’atelier de son mentor en 1889.

Installé à Pontoise, en région parisienne, l’artiste se rend annuellement à la pension Gloanec, en Bretagne. Il y fréquente Paul Gauguin, Emile Bernard, Charles Laval ou encore Paul Sérusier, avec qui il formera l’école de Pont-Aven, en référence au bourg dans lequel se regroupaient ces artistes.

Il expose au Salon des Indépendants en 1893 et participe à trois expositions des peintres impressionnistes et symbolistes de la galerie Le Barc. A partir de 1897, il collabore, à New-York et à Paris, avec le marchand Paul Durand-Ruel, influent promoteur d’artistes impressionnistes et postimpressionnistes. Affilié à ce second courant, Gustave Loiseau peint de nombreuses scènes de vie agricole et rurale et, dans ses dernières années, réalise également de nombreuses natures mortes.

A l’image de Cézanne, Gauguin ou encore Renoir, Loiseau se focalise donc sur des sujets a priori banals, pour se concentrer plutôt sur la technique et la touche. Il joue volontiers sur les oppositions de tons et de géométrie dans une démarche de recherche sur la perspective qui annonce déjà le XXe siècle. Son talent est reconnu dans le marché de l’art, et ses œuvres sont très appréciées par les collectionneurs et amateurs d’art.

Demander une expertise en ligne

Découvrez également

Quelques enchères DE Gustave Loiseau