Albert Marquet

Albert Marquet, né en 1875, arrive à Paris en 1890. Dès l’année suivante, il se lie d’amitié avec Matisse et Manguin. Elève aux Beaux-arts, il fréquente l’atelier de Gustave Moreau, qui le pousse à s’imprégner des grands maîtres anciens. Il découvre finalement l’Impressionnisme chez le galeriste Paul Durand-Ruel. C’est pour lui une véritable révélation. 

Dès 1897, l’artiste travaille le motif dans une veine le rapprochant de ce qui sera bientôt qualifié de « fauve » par Louis Vauxcelles. En effet, il fait partie du groupe exposant en 1905 au Salon d’Automne, dans la fameuse salle VII. Il adopte une rapidité d’exécution et une simplification des formes, au profit d’une visibilité de la touche. 

Quelques années plus tard, en quête d’une nouvelle harmonie du ton, le peintre revient toutefois à un style plus modéré et à une palette plus douce, loin de la vision brutale des formes et des couleurs prônées par les fauves.

À partir de 1925, Albert Marquet passe tous les hivers à Alger et voyage le reste de l’année. Il se rend en France, en Italie mais aussi en Norvège. Figurant les paysages qu’il traverse et les ports qui l’accueillent, sa peinture retrace les grandes lignes de ses périples et devient ainsi son carnet de voyage.

Demander une expertise en ligne

Découvrez également

Quelques enchères D' Albert Marquet