Otto Freudlinch

Otto Freundlich, artiste allemand né en 1878, a vu son destin profondément influencé par l’histoire. Figurant parmi les pionniers de l’art abstrait, et de surcroît de confession juive, il n’a pas échappé à l’opprobre nazi. Au point que sa sculpture Der neue Mensch fit la couverture de l’opuscule publié à l’occasion de la tristement célèbre exposition Entartete « Kunst » (« Art » dégénéré) de 1937. 

Ses études d’histoire de l’art à Munich, puis en Italie, lui font découvrir Cézanne et Van Gogh, dont il devient un fervent admirateur. Dès 1908, ses séjours parisiens lui permettent de côtoyer la bohème artistique du Bateau-Lavoir : Braque, Gris, Picasso… 

Apollinaire le désignera comme un des « peintres allemands les plus intéressants ». Artiste polyvalent, Otto Freundlich se dirige d’abord vers le vitrail et la mosaïque, puis, il se tourne vers la peinture géométrique jusqu’à l’abstraction. S’étant rapproché des cercles dadaïstes durant la première guerre, c’est avec Ernst qu’il organise la première exposition du mouvement. De retour à Paris, le peintre fonde sa propre académie, « Le Mur ». 

Assimilé par le national-socialisme à l’art dégénéré, il reçoit le soutien de nombreux artistes, parmi lesquels Arp, les Delaunay, Gropius, Léger… Beaucoup de ses œuvres ayant été détruites par les nazis, l’artiste emploiera ses derniers mois à essayer de les reproduire de mémoire. Dénoncé et déporté au camp polonais de Sobibór, l’artiste meurt finalement en 1943.

Demander une expertise en ligne

Découvrez également

Quelques enchères D' Otto Freudlinch