Bijoux Van Cleef & Arpels

LA MAISON

La célèbre maison de joaillerie Van Cleef & Arpels est admirablement représentée lors des 4 ventes annuelles du département joaillerie de la maison Aguttes.

Les somptueuses créations aux décors végétaux de Van Cleef & Arpels sont la preuve de l’ingéniosité et de la virtuosité de cette grande maison qui marie si bien les plus belles pierres au métal. Déclinant les couleurs en rubis, saphirs ou émeraudes, les pierres sont sublimées par le fameux sertis Mystérieux, dont  la maison Van Cleef & Arpels est l’inventrice. Se démarquant par des créations saisissantes de réalisme, la maison Van Cleef & Arpels fait l’apologie de la nature qu’elle associe non seulement à l’élégance mais aussi à la fraîcheur féminine et c’est ce qui fit sa renommée dès 1925 avec l’iconique bracelet « aux roses », grand prix international à l’exposition des Arts Décoratifs et Industriels Moderne à Paris. Bijoux ajustables, au gré des envies de sa propriétaire qui le transforme en un tour de main, d’une broche en pendentif ou d’un collier en bracelet, la maison Van Cleef & Arpels n’a cessé d’innover

Au début des Années 1950 les frères Arpels décident la création d’un département Boutique au sein de la maison de joaillerie. Celle-ci présente chaque année une collection « d’esprit jeune » en série très limitée avec la même rigueur dans la qualité de fabrication que pour les bijoux de Haute joaillerie. Certaines créations ont un tel succès qu’elles deviennent des bijoux de références et restent plusieurs années dans les collections. Les breloques et broches sont de nouveau en vogue, en or, en or et pierres précieuses, semi précieuses ou dures. Il faut noter la diversité des inspirations et mettre à l’honneur un fantastique bestiaire humoristique dont nous proposons dans ces ventes de nombreux modèles : le « Chat malicieux » qui apparait pour la première fois dans la collection de 1954, puis le « Lion ébouriffé » qui est créé en 1962. L’immense succès de ces animaux « porte bonheur » fut à la mesure de la variété des modèles ; écureuil, fennec, moineau, canard, tortue, lapin, girafe, taureau… pour n’en citer que quelques-uns. Au fil des collections de nombreuses fleurs ont été déclinées, la plus célèbre étant la « Rose de Noel » en corail blanc ou rose, mais aussi des « nœud », « papillon » « Tour Eiffel »…. Tout aussi symbolique que les breloques « Zodiaque » créés en 1958, c’est en 1968 que le premier sautoir « Alhambra » a été conçu en or jaune. Porte bonheur, symbole de la chance par excellence, il dessine un motif polylobé à quatre feuilles et comme beaucoup de créations du milieu des années 1960 est décliné serti de pierre dure, en corail, onyx, lapis lazuli, nacre, agate… Il devient emblématique de la maison Van Cleef and Arpels au point que nous le trouvons encore dans les vitrines de la Boutique. Des créations originales comme la parure « twist » composé d’un rang de perles, de corail, lapis lazuli, turquoises, chrysoprase et d’or, sont typiques de la période. Le travail de l’or est toujours présent et les fils d’or ronds sont remplacés progressivement par des fils torsadés, gravés ou incrustés

 

ACTUALITÉS et TENDANCE DU MARCHÉ

Les créations du début du siècle dernier sont toujours les plus recherchées. Cependant le dynamisme de la maison mère (des conférences mensuelles, expositions, ouverture d’une école) donne une nouvelle impulsion à cette célèbre maison de la place Vendôme que l’on  observe également lors ventes aux enchères et notamment pour bijoux des années 1950 – 1970.

Juste retour de la créativité débordante de cette maison de joaillerie dans la seconde moitié du XXe siècle, les prix de ventes ont énormément augmentés au cours des dernières années. On apprécie ces bijoux très marqués du style de la maison qui se libère des références traditionnelles tant pour Van Cleef and Arpels « Paris » que pour  « New York ». Avec le lancement des collections « La boutique » ils proposent des bijoux plus accessibles, moins haute joaillerie qui accompagnent les femmes dans ce nouveau monde qui s’offre à elles.

Cela s’illustre maintenant au travers des batailles d’enchères qui ont eu lieu lors des ventes Aguttes: Un  très grand sautoir orné de mufles de « Lion » et ses clips d’oreilles assortis repartent à New york pour 51 000€. Une imposante parure tout or, dénuée de pierres a été adjugée 42 000€ ou encore un sautoir avec un grand pendentif assorti en or corail et chrysoprase, mélange en vogue dans les années 70 ont été remporté à 33 000€ par un amateur. La qualité de ces bijoux constitue également un atout puisque la maison Van Cleef and Arpels a pour tradition de faire appel aux ateliers détenant les meilleurs savoir-faire tel que la Maison Pery ou la Maison Georges Lenfant (tel cet important clip « fleur » réalisé par les ateliers Pery pour VCA, vendu 28 000 €.

Découvrez également

Quelques enchères DE Bijoux Van Cleef & Arpels

Expertise en ligne

Nos contacts

Recevoir les E-Catalogues
Suivre l'actualité du département

Prochaines ventes Bijoux

Résultats ventes Bijoux