Dynastie Jacob

La dynastie JACOB:

Il s’agit de l’une des plus prestigieuses dynasties de menuisiers qu’a connu la fin du XVIIIème et le début du XIXème siècle. George Jacob, Georges II, François Honoré Georges et Georges Alphonse seront actifs successivement 1765 à 1847. 

George JACOB (1739-1814) :

Maître en 1765, il installe de vastes ateliers rue de Cléry, puis en 1775, 57 rue Meslée. Il réalise des commandes pour la famille royale aux Tuileries, pour la reine Marie-Antoinette et les princes, frères du Roi. Directement influencé par Louis Delanois chez qui il fit son apprentissage, il fabrique du mobilier Louis XVI, puis Directoire bien en avance sur son temps (pied en console, supports d’accotoirs de forme balustre sont ses inventions). Il estampille ses meubles « G. Iacob ». Sur ses sièges, la sculpture est reine. S’inspirant de l’antiquité, il crée des sièges à l’antique, dit à étrusques retrouvés dans les tableaux du peintre Jacques-Louis David (1748-1825) et dans la Laiterie de la reine à Rambouillet par exemple. La Révolution le place dans une situation difficile. 

Georges II (1768-1803) et François-Honoré Georges JACOB DESMALTER (1770-1841) ses deux fils prennent la suite de l’atelier et s’associent le 18 avril 1796 sous la raison sociale Jacob Frères. Cette dernière deviendra La Société Jacob-Desmalter et Cie à la mort de George II, le 23 octobre 1803. Comptant jusqu’à deux cents ouvriers, ils travailleront le bois indigène et exotique marqueté et la dorure.  Les frères Jacob réaliseront des commandes pour des personnalités de la période du Consulat : Joséphine Bonaparte pour sa demeure de la rue Chantereine en 1797, le château de Malmaison, et la chambre de Juliette Récamier pour sa propriété de la rue Mont-Blanc pour laquelle ils travailleront en étroite collaboration avec les architectes Percier & Fontaine. Ils recevront une médaille d’or à l’Exposition des produits d’art et d’Industrie. 

Georges Alphonse JACOB (1799-1870):  

Fils de Georges II continue de travailler avec les estampilles « A. Jacob fils et Cie » jusqu’en 1831, puis de 1831 à la fin de sa carrière, en 1847 « Jacob ». Sa clientèle est internationale et fournit du mobilier en bois clair marqueté. Son mobilier est exposé aux expositions des produits de l’Industrie de 1819, 1823 et 1827. Mais à la fin du XIXème, son mobilier perd de sa suprématie.

Demander une expertise en ligne

Découvrez également

Quelques enchères DE Dynastie Jacob

contact

Demander une expertise en ligne
Recevoir les E-Catalogues
Suivre l'actualité du département

Prochaines ventes Mobilier, Sculptures & Objets d'Art

Résultats Mobilier, Sculptures & Objets d'Art