Collection Kenzo

1,9 million d’euros pour une collection unique
C’est cette demeure incroyable, en plein Paris, à deux pas de la Bastille, qui a servi d’écrin à plus d’un millier d’objets formant les collections de Kenzo Takada, couturier mais aussi grand collectionneur d’art.

L’univers de cet homme complètement ouvert sur le monde représentait les cultures des cinq continents à travers l’art sacré Asiatique, l’archéologie Chinoise, l’art Japonais, des objets provenant d’Amérique, d’Afrique, d’Océanie…

Quelque 1.100 lots étaient proposés dans un catalogue mémoire de cet univers : laques japonaises, poupées amérindiennes, statuettes chinoises, meubles, vaisselle, photographies, peinture contemporaine, art primitif…

La plus haute enchère a été portée sur une statuette en or pré-angkhorienne d’une divinité féminine de la sagesse, datant du VIlle siècle, emportée à 108.500 € TTC. Un Bouddha de l’ancien royaume de Pagan a atteint 64.000 € TTC. Des figurines funéraires chinoises ont suscité de belles enchères, l’une atteignant 69.000 € TTC, et un buste japonais 23.400 € TTC. Des poupées amérindiennes kachina ont été acquises autour des 10.000 € TTC dont l’une de l’ancienne collection André Breton, une coiffe de guerre indienne à 14.000 et un kimono à 19.000 € TTC.