Wang Yigang

Né en 1961 à Qiqihar, Wang Yigang commence sa carrière au début des années 1980, en réalisant, à ses débuts, des œuvres influencées par un intérêt et une étude approfondie du cubisme ainsi que du futurisme occidentaux. Lauréat du Encouraging Youth Artist Prize en 1985, il est diplômé l’année suivante du département de peinture à l’huile de la Lu Xun Academy of Fine Arts de Shenyang.
Wang Yigang a su, au long de sa carrière de vingt-cinq ans, s’adonner à de nombreux styles, s’essayant à divers moyens d’expression du figuratif à l’expressionnisme abstrait en passant par le pop art. Fort d’un art novateur aux inflexions plurielles et référencées, l’artiste a rapidement exposé ses œuvres dans le monde entier, en Chine, au Japon, à Singapour, en Russie et aux États-Unis, mais également en Espagne, en Allemagne et plus récemment en France. Son pouvoir créatif lui vaudra l’obtention, en 1993, du prix académique de la China Oil Painting Biennial de 1993 ainsi qu’un poste de professeur au département artistique du Teachers’ Institute de Shenyang University. Il enseigne actuellement à la Lu Xun Academy of Fine Arts. En 2016, Wang Yigang est mis à l’honneur par la Chenaux Gallery qui lui consacre une manifestation ainsi que par le centre Artasia qui propose une rétrospective grandiose et au succès retentissant.

Dans une Chine encore très attachée aux avatars d’une culture classique millénaire, Wang Yigang a su s’imposer comme figure majeure du renouveau de l’expression artistique nationale en élaborant un style personnel et référencé, teinté de l’influence manifeste des formes occidentales modernes.
L’artiste a su puiser – comme de nombreux peintres chinois de sa génération, à l’instar de Wang Yan Cheng – dans l’exemple qu’offre l’expressionnisme abstrait – ce mouvement que certains historiens choisissent de désigner sous le nom d’Ecole de New York et qui naît dans les années 1940, alors-même que la Seconde Guerre mondiale paralyse une partie de l’Europe et de sa création artistique. Les protagonistes américains de l’Abstract Expressionnism souhaitaient donner un second souffle à l’abstraction en réagissant face aux tenants géométriques qui la caractérisaient jusque-là, laissant la part belle au geste et à ses développements sur la toile, perçus comme l’expression de leur subconscient. Ce mouvement, perçu comme une véritable régénération, une nouvelle libération de la peinture, a rapidement influencé les artistes du monde entier : Occidentaux, mais également Asiatiques et plus particulièrement Chinois, à l’instar de Wang Yigang. Dans une récente interview, l’artiste affirme en effet que ‘‘Pollock utilise la peinture pour interpréter le concept du subconscient tel qu’il a été formulé par Freud, parfaitement mis en scène dans les œuvres de l’Américain. […] Pollock réalise de véritables peintures du subconscient’’.
Pourtant, l’œuvre de Wang Yigang, témoin d’une fine et inhérente hybridation culturelle, apparaît aussi comme l’un des dignes descendants de la tradition artistique chinoise de paysage, dont il n’hésite pas à reprendre les sujets et inspirations, ainsi que les techniques et compositions.

Découvrez également

Quelques enchères DE Wang Yigang

Expertise en ligne

Nos spécialistes

Recevoir les E-Catalogues
Suivre l'actualité du département

Résultats ventes Art Contemporain