Mahieddine Baya

Née en 1931 aux environs d’Alger, Baya fait à 16 ans l’objet d’une première exposition personnelle à la galerie Maeght à Paris dès 1947, dont le catalogue est préfacé par André Breton. Le succès est immédiat et elle rencontre alors Braque, Picasso et la société artistique de Paris.

Elle consacre les années 1950 à sa vie de famille et ne trouve le temps de reprendre avec passion ses pinceaux que vers 1963 et expose alors régulièrement entre Alger ou Paris (Musée des Beaux-Arts d’Alger en 1963, Musée des Arts Décoratifs à Paris en 1964…) Elle participe jusqu’à la fin de sa vie à de très nombreuses expositions collectives en Algérie, au Maghreb, en Europe, à Cuba et au Japon.

Ses œuvres, si caractéristiques, rayonnent des couleurs vibrantes qui lui sont chères : rose indien, bleu profond, vert émeraude…On retrouve aussi le cerne noir et profond qui dessine des silhouettes féminines ou des objets évoquant une nature que l’on hésite à peine à qualifier de paradisiaque.  Là où tout n’est que couleur, chaleur et abondance….

L’étude Aguttes a présenté avec grande régularité les œuvres de cet artiste depuis le début des années 2000 et a pu accompagner ainsi l’hommage posthume grandissant. En effet, au fil des années, les peintures proposées n’ont cessé de provoquer de belles envolées d’enchères

Découvrez également

Quelques enchères DE Mahieddine Baya

Expertise en ligne

Nos spécialistes

Recevoir les E-Catalogues
Suivre l'actualité du département

Résultats ventes Art Contemporain